Visite de la SETMI

Le mercredi 21 Mars, les familles du défi ont pu participer à la visite de la SETMI, l’unité de valorisation énergétique de Toulouse.

Nous avions rendez-vous à l’entrée de l’usine. La première chose qui nous a marqué est la taille de l’usine. Le bâtiment est vraiment immense.

La deuxième chose qui m’a surprise et que ça ne sentait pas mauvais ! Et ben oui, je m’attendais en allant voir un énorme tas de poubelles à ce que ça sente mauvais. Je vous expliquerai pourquoi dans la suite de l’article.

Lire la suite “Visite de la SETMI”

Réunion 3, 2, 1, 0 déchet !

Samedi 3 février, les familles sont venues à une réunion de présentation sur le Zéro Déchet. Elles ont pu assister à différentes présentations :

  • Une introduction de Zéro waste Toulouse sur la situation actuelle avec des chiffres marquants :
    • 590 kg de déchets / an / habitant (chiffre qui a doublé en 40 ans)
    • 14 tonnes par personne si on compte les déchets cachés
    • 1,5 tonnes de déchets cachés sont nécessaires pour faire un ordinateur
    • 200 kg/seconde sont déversés dans les océans
  • Un rappel sur la démarche Zéro Déchet
    • avec la règle des “4R” : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler,
    • et que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas,
  • Un présentation de Toulouse Métropole avec des chiffres plus précis sur notre région

Lire la suite “Réunion 3, 2, 1, 0 déchet !”

Visite du centre de tri

Mercredi 31 janvier, les familles disponibles ont pu aller visiter le centre de tri de Toulouse Métropole.

Nous avons été accueillis par Antoine, ambassadeur du tri. Il a commencé par nous rappeler toutes les consignes de tri et nous avons pu lui poser toutes les questions que l’on avait sur ce sujet. Vous pouvez trouver le guide du tri de Colomiers à l’adresse suivante : Guide du tri

Nous avons demandé pourquoi la majorité des plastiques ne peuvent pas être recyclés alors que c’est fait dans certains régions en France. Techniquement, cela est faisable. C’est à dire que des usines savent les traiter. Par contre cela n’est pas mis en oeuvre sur la Métropole de Toulouse car : les centres de tri de notre région n’étant pas équipés de tri optique et qu’il n’est pas possible de les séparer manuellement. Cela pourrait également poser des problèmes de place dans certains centres de tri. La bonne nouvelle est qu’une loi va obliger les centres de tri à être capable de faire cela, mais en 2024…

Les enfants ont ensuite pu tester leurs connaissances lors d’un jeu.

Ensuite, nous avons visité le centre en lui-même. A partir de la passerelle, nous avons pu observer :

  • l’aire de réception sur laquelle les camions viennent déverser les déchets,
  • la première partie qui permet d’isoler une partie du carton,
  • le crible rotatif, un gros cylindre, pleins de trous qui va laisser tomber les objets :
    • les petits volumes partiront vers l’incinérateur,
    • les volumes moyens partent en direction du crible à disques
    • les gros emballages traversent le cylindre et partent directement sur une ligne de tri manuel.
  • l’over band,  un aimant qui attire l’acier
  • le crible à disques qui va aiguiller les emballages plats vers une ligne de tri et les emballages creux (ceux qui rebondissent) vers une autre ligne de tri.
  • les 3 lignes de tri manuel. Sur chaque ligne, 4 personnes trient manuellement les déchets qui ont passés le tri mécanique. Ceux qui n’est pas trié, partira à l’incinérateur.

Les lignes de tri manuel (sans les trieurs car on ne peut pas les prendre en photo)

Nous avons pu ensuite aller à l’extérieur voir le produit fini du centre de tri, prêt à être expédié dans des usines de recyclage.

 

 

 

 

 

 

Voici ce que j’ai retenu de cette visite :

  • ça ne sert à rien de trier des objets de petits volumes (+ petit que le fond d’une canette) ou alors il faut les mettre dans un objet de la même matière que grand (petits bouts de papier dans une grande enveloppe…)
  • un refus (objet mis dans le bac de recyclage alors qu’il ne peut pas être valorisé) coûtera 3 fois plus cher à traiter que si je l’avais mis directement à la poubelle
  • une grande partie du tri est manuel et je pense que c’est un métier avec des conditions difficiles (bruits, odeurs, gestes répétitifs..)
  • les consignes de tri seront étendues d’ici 2024

Vous pouvez trouver quelques chiffres concernant le centre de tri à l’adresse suivante : http://www.toulouse.fr/web/proprete-dechets/centre-de-tri

Je vous conseille de faire cette visite si vous en avez l’occasion. Pour cela, vous pouvez soit :

J’ai également trouvé cette vidéo faite par Toulouse Métropole sur le fonctionnement du centre de tri : vidéo Toulouse Métropole

Lancement du défi

Ça y est, le lancement du défi a eu lieu ce jour avec la réunion de présentation / rencontre des familles en présence de représentants de la Mairie de Colomiers.

Le défi va durer 5 mois : de mi janvier à mi-juin et se déroulera en deux phases :

  • 3 semaines de pesées des poubelles sans changer ses habitudes. Cela servira de référentiel et de base de comparaison avec les pesées tout au long du défi
  • Pendant les 4 mois suivants : des ateliers vont être organisés pour présenter des gestes qui peuvent être mis en place à la maison pour réduire ses déchets.

Les ateliers prévus sont :

  • Visite du centre de tri de Toulouse Métropole
  • Journée 3, 2, 1, 0 déchet avec une présentation de gestes qui permettent de réduire nos déchets
  • Journée “Compost”
  • Journée “Alimentation”
  • Journée “Salle de bain”
  • Journée “Produits  ménagers”

Les participants indiqueront en début et fin de défi leurs habitudes de tri et les éco-gestes mis en oeuvre. Cela permettra de faire la corrélation entre ces gestes et le gain en terme de réduction de déchet.

Notre défi est “personnel”, l’objectif est de permettre aux familles de découvrir de nouvelles pratiques qui peuvent avoir un impact positif sur notre environnement. Il ne s’agit pas de concurrence entre les familles mais plutôt de créer une dynamique collective autour de bonnes pratiques.

 

Aujourd’hui, 13 janvier, toutes les familles vident leurs poubelles et pèseront tous leurs déchets jusqu’à mi juin fin du défi.

Nous partagerons sur ce site, les informations sur l’avancée de notre projet, nos recettes, les journées que nous passons ensemble, mais aussi régulièrement des statistiques sur les pesées…

Les familles participantes sont connues !

Nous avons reçu 40 candidatures de familles qui souhaitaient participer au défi. Nous avons donc du faire une sélection car nous ne pouvons pas accompagner correctement plus de 15 familles. Pour que les familles soient complémentaires et s’apportent mutuellement, nous avons fait en sorte d’avoir des célibataires comme des familles nombreuses, des personnes qui vivent en appartement et d’autres en maison individuelle, des novices du zéro déchet comme des personnes plus aguerries…

Nous sommes navrés de ne pas pouvoir accueillir tout le monde et nous essayerons de partager toutes nos découvertes au fur et à mesure du défi : recettes, astuces, commerçants “zéro déchet”, …

N’hésitez pas à revenir régulièrement sur ce site ou à nous suivre sur twitter !

https://twitter.com/defi0dechet